Les avocats de la Corée en ligne. Coréens avocats de la défense, le plus grand portail juridique.


La Cour constitutionnelle de Corée


La Cour Constitutionnelle de Corée est un organisme indépendant et spécialisé de la cour en Corée du Sud, dont le rôle principal est l'examen de constitutionnalité en vertu de la Constitution de la République de CoréeIl a également le droit administratif des fonctions telles que de statuer sur les conflits de compétence entre les entités gouvernementales, en donnant les décisions finales sur impeachments, et de porter des jugements sur la dissolution des partis politiques. La Constitution garantit l'indépendance du statut et du pouvoir de la Cour Constitutionnelle dans un chapitre à part dans le Législatif, l'Exécutif et le Judiciaire. En fonction de la séparation des pouvoirs, la Cour exerce son pouvoir donné par la Constitution comme l'Assemblée Nationale, le Président et la Cour Suprême, faisant d'elle sur un pied d'égalité avec les autres suprême des institutions de la nation. La Cour Constitutionnelle a compétence sur l'examen de la constitutionnalité des lois, des plaintes constitutionnelles, les conflits de compétence entre les entités gouvernementales, la procédure de destitution de hauts responsables du gouvernement et la dissolution des partis politiques. Une décision de la Cour Constitutionnelle sur les questions ci-dessus se lie tous les organismes d'état et les gouvernements locaux, et ne peut pas être portée en appel. La Cour protège la Constitution par le biais de procédures juridiques.

Dans le cadre de la décision sur la constitutionnalité des lois, la mise en accusation, la dissolution d'un parti politique, les conflits de compétence et les plaintes constitutionnelles, la Cour interprète et applique la Constitution pour résoudre les litiges constitutionnels et de prévenir sa violation. Lorsqu'un droit fondamental est enfreint par l'exercice ou le non-exercice de la puissance publique, la Cour déclare qu'une telle utilisation du pouvoir de l'état à la constitution, permettant ainsi de protéger le droit fondamental.

Dans le cas où une loi est réputée constitue une atteinte au droit fondamental, les règles de la Cour la loi à la constitution, l'invalider, de garantir le droit fondamental. Si le législateur adopte une loi jugée inconstitutionnelle, la Cour déclare le statut non avenue par un jugement sur la constitutionnalité des lois. Il peut décider de destituer les fonctionnaires de haut rang de l'Exécutif ou Judiciaire, qui ont abusé de la puissance publique. Elle peut également ordonner la dissolution d'un parti politique si la partie qui agit contre l'ordre de base de la démocratie. Les neuf Juges de siéger à la cour, qui sont tous nommés par le Président. Trois postes sont nommés directement par le Président Les six autres postes, trois sont nommés parmi les candidats désignés par le juge en Chef de la Cour Suprême, et les trois sont nommés parmi les candidats élus par l'Assemblée Nationale. En outre, le chef de la cour est choisi par le Président, avec le consentement de l'Assemblée Nationale. Les juges servir un mandat renouvelable de six ans, et sont tenus de démissionner de leurs postes à l'âge de ans, à l'exception de la tête de la Cour Constitutionnelle, qui peut servir jusqu'à l'âge de ans. Les juges de la Cour Constitutionnelle est interdit d'adhérer aux partis politiques de s'engager dans des activités politiques par l'Article de la Constitution. En outre, les Juges de la Cour Constitutionnelle sont interdites par la loi de la marche des affaires, la tenue d'autres bureaux publics, et être utilisés autrement.

La Cour administrative d'affaires sont gérées et contrôlées par l'Administration de la Cour.

Le Secrétaire Général, sous la direction du Président, supervise les travaux administratifs de la Cour, dirige et supervise les employés de la fonction publique en vertu de son autorité, et s'occupe de l'Assemblée Nationale sessions ou réunions du conseil des ministres de faire des déclarations à la Cour les questions administratives. Le Secrétaire Général Adjoint assiste le Secrétaire Général et agit au nom du Secrétaire Général, s'il - elle est incapable d'exercer ses fonctions pour des raisons. L'Administration judiciaire se compose de la Planification et du Bureau de Coordination de l'Administration du Bureau de la Gestion, le Jugement des Affaires, de l'Information et du Matériel de Bureau et le Directeur Exécutif du Bureau de l'Information Publique. La planification et la Coordination de l'Office est responsable de l'établissement des plans principaux, de budgétisation et de comptabilisation, d'évaluation et d'audit des œuvres, de la promulgation et de la révision des règles de la Cour et de la coordination des relations internationales et des échanges. Administration Bureau de Gestion est responsable des événements, de protocole, de sécurité du palais de justice, la gestion des installations, l'approvisionnement, les dépenses, les ressources humaines et la formation, nouvellement construction et d'extension du palais de justice et l'entretien des installations. Arrêt du Bureau des Affaires est responsable du traitement des affaires portées devant la Cour, de la fonction publique et de la libération de l'information du public, l'amélioration ou le développement de la jurisprudence constitutionnelle, du système et de la préservation et de la gestion des archives. Informations et documents Bureau de la compile et publie les documents concernant la décision constitutionnelle, le contrôle des projets et des pistes de la bibliothèque. Directeur exécutif du Bureau de l'Information de produit et diffuse des communiqués de presse, fournit des informations sur les cas importants et les événements, génère du matériel promotionnel et exploite un palais de justice programme de la tournée. Le rapporteur juges peuvent servir un mandat renouvelable de dix ans et la retraite à l'âge de ans. Nouvellement nommé rapporteur juge doit servir de rapporteur adjoint judgeship pour les trois années à titre spécial de fonctionnaire avant d'être nommé en tant que rapporteur juge dans l'examen de leurs performances au cours de la période. Le rapporteur juges sont divisés en deux groupes L'un est constitué de ceux qui sont affectés à des Juges et sont responsables de l'examen préliminaire des plaintes constitutionnelles et aussi des cas attribués à la plénière. L'autre est composé de ceux qui ne sont pas des Justices et sont séparés en sous-groupes de les domaines spécialisés.

C'est un système qui annule une loi qui a été déclaré inconstitutionnel par la Cour.

Il est une composante essentielle de la décision constitutionnelle, en fournissant un mécanisme pour protéger la Constitution, contre l'arbitraire de la législation. Une plainte constitutionnelle est un système où toute personne dont les droits fondamentaux sont garantis par la Constitution ont été violés par les autorités publiques peuvent chercher de l'aide par le dépôt d'une plainte à la Cour Constitutionnelle. Les deux personne physique et personne morale peut déposer une plainte constitutionnelle. Alors que dans d'autres résolutions de la compétence de la Cour, l'Assemblée Nationale, l'Administration, les tribunaux ordinaires ou les gouvernements locaux sont les demandeurs d'asile, une personne devient le demandeur dans une plainte constitutionnelle de poursuivre un recours direct pour la base de violation des droits de l'. Par conséquent, il est l'un des principaux mécanismes permettant d'assurer les droits fondamentaux.

Avec l'introduction de la plainte constitutionnelle, la démocratie a pris un important pas en avant, et elle aussi a contribué à la reconnaissance constitutionnelle de l'arbitrage.

Lorsque des conflits surviennent entre l'état et les gouvernements locaux et les organismes sur les devoirs et les pouvoirs de chaque institution, non seulement met en danger le principe de contrôles et d'équilibres entre pouvoirs publics, mais aussi le risque de paralyser une importante fonction de gouvernement. Comme ce qui peut constituer une menace pour les droits fondamentaux des citoyens, une systématique mécanisme de coordination est nécessaire. La Constitution de la Corée d'habiliter la Cour Constitutionnelle de se prononcer sur les conflits entre les institutions nationales et des gouvernements locaux en ce qui concerne la compétence et la portée de celle-ci, dans le cadre d'une fonction de garant de la Constitution. Les hauts fonctionnaires de l'administration ou du pouvoir judiciaire, qui ne sont pas l'objet de poursuites ou de mesures disciplinaires en vertu du système juridique en général, peut être soumis à la procédure de destitution de l'adjudication.

L'Assemblée Nationale adopte une motion de destitution lorsque les fonctionnaires dont le statut sont garantis par la loi ont commis une grave le crime, alors que l'exercice de leurs fonctions officielles, et à la suite de la destitution de décision supprime la ou les personne(s) à partir d'office.

Ce système protège la Constitution d'être violés par ces fonctionnaires de haut rang.

Un parti politique exerce une grande influence sur les gens faisant la volonté politique et de l'intention. Si les objectifs et les activités sont contraires à l'ordre de base de la démocratie spécifié dans la Constitution, le parti politique doit être dissous. Cette compétence est attribuée à la Cour Constitutionnelle afin de protéger la Constitution ainsi que de protéger les partis politiques, de décisions arbitraires de l'Exécutif.