Les avocats de la Corée en ligne. Coréens avocats de la défense, le plus grand portail juridique.


Les Biens - Municipal


Les municipalités sont créées à l'aide de l'état gouvernements dans la réglementation et de l'administration des affaires localesUne municipalité est entièrement une créature de l'assemblée législative et ne possède que les pouvoirs que lui confère le législateur. Dans le but d'exécuter les pouvoirs gouvernementaux correctement et efficacement, les municipalités ont le pouvoir d'acquérir, de détenir et de gérer des biens. Certains les sociétés municipales sont expressément autorisés à acquérir et détenir des biens réels et personnels pour les besoins de l'entreprise. En outre, une municipalité peut acquérir des biens par donation, acte de vente, ou à concevoir. Dans le but d'acquérir des biens, une municipalité doit être convaincu que l'acquisition est nécessaire et approprié pour la municipalité dans le but de: Généralement, la loi interdit la dépense de l'argent public à des fins privées. L'argent Public ne peut pas être utilisé dans le but d'acquérir des biens pour le bénéfice privé concerné. Ainsi, une municipalité ne peut pas acquérir des biens pour l'usage d'une personne privée ou à l'utilisation individuelle des agents.

Une municipalité dans ses capacités, comme une personne fictive, agit en tant que représentant des habitants.

Dans une telle capacité, une municipalité détient des biens seulement en tant que fiduciaire et administre la propriété à titre de mandataire pour l'usage et au profit du public.

La propriété est détenue par une municipalité gouvernementales, du secteur privé ou droit de propriété. Cependant, les biens sur lesquels une municipalité a acquis absolu de la propriété comme une agence de l'état, et tient strictement pour usage public, est soumis à un contrôle législatif. L'etat est habilité à récupérer les biens à tout moment et sans indemnité Lorsqu'une municipalité détient une propriété dans le droit de propriété, la municipalité se tient sur le même pied d'égalité que tout autre propriétaire. Ces biens peuvent être affectés à l'usage public de la même manière que toute autre propriété privée des biens, sur une juste indemnisation. Où la propriété est détenue par une municipalité à titre d'agent de l'état dans l'exercice de ses fonctions gouvernementales, la municipalité détient le titre de propriété à titre de fiduciaire pour le public et les fins gouvernementales. L'etat est habilité à modifier le syndic et peut transférer la propriété à une autre agence gouvernementale pour le même but. Le transfert peut être sans compensation à la municipalité et, sans leur imposer la nouvelle agence de l'obligation de payer les dettes contractées par la municipalité l'acquisition de la propriété.

Le pouvoir de détenir des titres de propriété inclut le pouvoir d'ériger des bâtiments.

Un grand nombre de pouvoirs et de fonctions sont imposées sur une corporation municipale. Les officiers et les services de l'administration en charge de la conduite de ses affaires pour le bénéfice des habitants. L'obligation de construire un bâtiment adapté pour l'hébergement de la ville, des dirigeants et des dossiers et pour la préservation de la nécessaire propriété est raisonnable souhaitez. Le droit d'ériger une telle structure est accessoire à l'pouvoirs expressément attribués et est essentiel pour réaliser les objectifs de la société. Lorsqu'une municipalité détient en propriété pour ses propres besoins, la municipalité est considérée comme un constituant dans le gouvernement de l'état. Dans de tels cas, la municipalité a droit à la protection de ses droits de propriété comme toute personne physique. Une municipalité en la possession légitime d'un bien immobilier est habilité à gérer le bien pour son propre avantage. Aussi longtemps qu'une municipalité utilise une propriété à son profit, sans aucune fraude ou d'abus, les autorités municipales disposent d'une grande latitude dans l'exercice de son contrôle sur de tels biens publics. Statuts confèrent le pouvoir sur les municipalités, d'échanger, de vendre ou d'aliéner des biens. L'opération peut être faite de façon générale, ou dans certaines circonstances prescrites. Où une loi confère des pouvoirs généraux, une municipalité peut vendre à un particulier ou d'une entreprise pour un usage privé, tous les biens qu'il détient en son privé ou de droit de propriété. Toutefois, la propriété détenue par une municipalité à des fins strictement non gouvernementales ou qui a été consacré à un usage public peuvent être éliminés que cadre d'un accord de l'autorité législative. Une municipalité détient des biens en qualité de fiduciaire Le pouvoir discrétionnaire de l'utilisation et l'élimination ne comprend pas le pouvoir de donner ou de consacrer la propriété de la municipalité pour un usage strictement privé. La raison en est que le transfert ou la libération de ces biens par une municipalité à une propriété privée sans recevoir en retour une certaine prise en compte de raisonnablement équivalentes à la valeur constituerait une violation de trusties. Une municipalité a le droit de louer son bien à des personnes privées lorsque ce droit est conféré, soit expressément ou par implication nécessaire, par une charte ou par la loi. En général, un conseil municipal ne peut pas hypothéquer ou mettre en gage les biens qu'il possède.

Toutefois, lorsque la loi confère à une municipalité pour ce faire, la municipalité peut mettre en gage un bien immobilier. Mais la loi doit préciser le bien donné en gage En outre, une municipalité peut la location d'un bâtiment érigé en toute bonne foi.

Une municipalité a le droit d'en permettre l'utilisation titre gratuit ou à titre de rémunération à des fins privées.

Une telle construction ne doit plus être utilisé par une municipalité et son usage privé ne devrait pas interférer avec son utilisation publique.

En louant au lieu de la vente, une municipalité conserve la possibilité de convertir un immeuble en public à l'expiration du bail.